Présidentielle : Le Conseil constitutionnel valide cinq candidatures

Le Conseil constitutionnel sénégalais a validé cinq candidatures parmi 27 pour la présidentielle du 24 février et dont la liste a été affichée à son siège lundi. 

Il s’agit du président sortant Macky Sall et de ses adversaires : Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et Issa Sall. 

Le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) Karim Meissa Wade et l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall ont vu leurs candidatures rejetées par le Conseil constitutionnel. 

Le Conseil constitutionnel a fait savoir, à cette occasion, que ces deux candidats « ne peuvent pas faire acte de candidature  » du fait de leurs condamnations à des peines de prison supérieures ou égales à cinq ans. 

Les candidats rejetés disposent d’un délai de 48 heures pour déposer un recours. La publication de la liste définitive est prévue pour le 20 janvier, selon le calendrier électoral. 

Sur 27 candidatures sur le point de départ, vingt avaient d’abord été recalées pour n’avoir pas atteint le plancher de 53.457 parrains nécessaires. 

La nouvelle loi sur le parrainage dispose que tout candidat doit présenter un nombre de parrains situé entre 0.8 et 1% des électeurs. Le corps électoral se compose de 6,5 électeurs inscrits.

Aussi, les parrains doivent être issus au moins de sept régions, à raison de 2000 au moins par région. 

Pour rappel, Macky Sall a été élu Président pour la première fois en mars 2012. En 2016, il a procédé à la modification de la constitution pour réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 ans, renouvelable une seule fois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *