Abdoulaye Wade appelle les 4 candidats à boycotter

Arrivé à la permanence Oumar Lamine Badji, le ‘’Pape du Sopi’’ a d’abord tenu à remercier ses militants. «Je vous remercie pour l’accueil de l’aéroport au siège. C’est une première au Sénégal».

Puis, aussitôt arrivé, le président Macky Sall d’ouvrir le feu sur le président Macky Sall : «Dieu est le  Meilleur des juges. Macky et son gouvernement ne voulaient pas que j’atterrisse à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. L’Aibd est loin. Ils devaient me  laisser à l’aéroport de Yoff. Et si je suis ici, c’est parce que vous avez fait appel à moi. Car le pays va mal», a craché l’ancien président de la République.

L’ancien chef de l’Etat a aussi accusé son successeur d’avoir fait de fausses déclarations. Il indique que ce que le président Macky Sall a déclaré dans son patrimoine, c’est «de l’argent qui est détourné». «Il a dit que je lui aurais offert 7 milliards, mais il n’a pas dit la vérité», a  précisé l’ancien chef de l’Etat.

Puis, sur la présidentielle, Me Abdoulaye Wade dit que le président Macky Sall a «emprisonné Karim et Khalifa. Le reste, il les a écartés par le parrainage». Et le parrainage de l’actuel régime «est insensé et n’existe nulle part», crache-t-il. 

«Nous nous acheminons vers une élection et il décide que seuls cinq candidats, dont lui, doivent compétir. C’est lui qui choisit ses adversaires», déclare Me Wade, avant de lancer un appel aux candidats à la présidentielle : «Je m’adresse aux cinq candidats. Macky va se proclamer vainqueur. Donc pourquoi doivent-ils compétir, si le résultat est connu d’avance ?»

Aux législatives, indique-t-il, l’opposition réunie «pouvait battre Macky Sall». Mais, regrette-t-il, que «certains étaient aveuglés et ne voulaient pas aller ensemble». Mais, souligne l’ancien président de la République, «on pouvait contrôler l’Assemblé et renverser le gouvernement»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *