Macky Sall-Moustapha Niasse : le divorce?

L’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niasse aura son candidat à l’élection présidentielle de 2024. C’est ce qu’a affirmé Bouna Mohamed Seck, directeur de cabinet du leader de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Cette sortie marque-t-elle le début de la fin compagnonnage entre Moustapha Niasse et Macky Sall? On est tenté de donner une réponse positive. Et pour cause, elle intervient au moment où l’idée d’une dissolution de l’Assemblée nationale qui est dirigée par Moustapha Niasse est agitée du côté des alliés du président Sall. L’Afp veut certainement parer à toute éventualité. « ’Ce sont les instances de l’Afp en ont débattu et l’ont décidé démocratiquement. Oui je confirme. ’L’AFP prendra un candidat en 2024’’, déclare-t-il tout en rappelant les propos de Moustapha Niasse qui avait clairement indiqué que son parti aura un candidat en 2024.

Restons avec Bouna Mouhamed Seck. C’est pour dire, selon lui, que ‘’cette décision de l’Afp de prendre son destin en main n’est pas de nature à signer la fin de l’Alliance dans le cadre de Benno Bok Yaakaar. ‘‘Au moment où je vous parle l’ancrage de l’Afp dans Bby est confirmé et validé. Il n’y a pas lieu de donner nouvelle pour que cette alliance s’effrite. Ce qui est constant, au vu des chiffres de la présidentielle, si les trois principales composantes de BBY (l’Afp, le Ps et l’Apr) présentent un candidat en 2024, nous allons au 2ème tour. Il y a des risques pour que d’autres forces prennent le pouvoir’’, affirme-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *