Poursuivi pour coups de blessures : Le militaire français recouvre la liberté

Jugé par le tribunal correctionnel de Dakar pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail de 50 jours sur Omar Watt, il a été condamné à une peine de 2 ans de prison dont 18 mois de probation.

A cette peine, s’ajoute une interdiction de fréquenter les environs de la maison de Omar Watt et 10 millions de dommage et intérêts. Selon Wikipédia, la probation est une période au cours de laquelle un condamné placé hors du système carcéral, doit respecter des obligations d’assistance et de contrôle. Donc, le militaire français devrait donc humer l’air de la liberté, puisqu’il a déjà effectué 8 mois de prison (Il avait été arrêté en septembre 2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *