Thiès : Habib Niang offre une trentaine de carnets de santé aux sourds-muets

Le président du mouvement « And Suxali Sénégal » Habib Niang, candidat à la commune de Thiès Nord offre une trentaine d’abonnements aux mutuelles de santéà des sourds- muets pour une durée d’un an.

Dans le cadre du volet social de son mouvement (« And suxuli Sénégal »), Habib Niang, candidat à la mairie de Thiès Nord a distribué samedi une trentaine de carnetsde santé à des sourds-muets. Un geste d’une haute portée, selon le président de l’Association des parents des sourds-muets. « Nous remercions vivement M. Habib Niang pour ce soutien ô combien important pour nous. Nous avons toujours sollicité des hommes politiques, mais ils nous ont toujours fait des promesses jamais réalisées. Mais lui, ce n’est que samedi dernier que nous l’avons rencontré, et il a été sensible à la cause des sourds-muets. Habib Niang est quelqu’un qui doit être soutenu. Et nous le feront parce que les jeunes(sourds-muets) sont des citoyens, et ils sont tous venus avec leurs cartes d’électeur », a laissé entendre Mamadou Abdoulaye Diène, présidents de l’Association des parents des sourds-muets.

Non sans faire un plaidoyer en faveur de cette couche vulnérable de la population. « Les sourds-muets sont délaissés. Personne ne s’apitoie sur leur sort. Les personnes vivant avec un handicap visuel ont une école, des véhicules et un soutien. Les personnes vivant avec un handicap physique idem. Seuls les sourds-muets sont les laissés-pour-compte », a-t-il dénoncé. Selon M. Diène, ce que Habib Niang a fait pour leurs enfants, « personne ne l’a jamais fait ». « Je défis tout le monde. Nous n’avons pas besoin d’argent mais d’un soutien durable. Ces cartes sont valables pour un an, et au-delà des soins, s’ils ont des ordonnances et qu’ils se présentent dans une pharmacie, ils ne paieront que la moitié. C’est cela une aide », a-t-il estimé

Pour Habib Niang, leader du mouvement « And Suxali Sénégal », les sourds-muets sont des citoyens qui ont des droits comme tout le monde. « Partout aux mondes, cette couche de la société est très respectée et traité avec une attention particulière.Pourquoi pas nous au Sénégal ? Heureusement que le président de la République leur voue une grande considération. Dès son arrivée au pouvoir, il a déclaré la guerre à l’illégalité en instaurant des cartes d’égalité des chances.  Donc ces carnets de santé que nous donnons aujourd’hui s’inscrits dans cette logique. Et notre mouvement n’est intéressé que par le bien-être social des populations », a-t-il soutenu. Son mouvement a aussi enregistré l’adhésion, d’Abdoulaye Diallo, ancien international et président de l’Alliance pour la défense des sports et des sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *