Macky Sall :  » Nous ne pouvons pas aller à l’émergence si nous ne travaillons pas »

     Le chef de l’Etat, Macky Sall a déclaré hier que le début de son mandat est une chance pour les Sénégalais de se parler pour trouver un consensus autour des questions essentielles. « Au de-là du caractère partisan, nous avons l’occasion de moderniser notre système démocratique », a déclaré le chef de l’Etat. Macky Sall s’exprimait lors de la cérémonie de levée des couleurs qui s’est tenue, hier, au palais de la République.

    Selon le président de la République, au de-là des questions politiques qui sont essentielles, il y a les questions économiques qui peuvent être débattues par les parties prenantes. « Nous travaillons pour l’atteinte de nos objectifs d’émergence. Nous ne pouvons pas aller vers l’émergence si nous ne travaillons pas plus. On ne peut pas aller à l’émergence si on est freiné par les goulots d’étranglement », a indiqué le président Sall. Le chef de l’Etat a estimé que les Sénégalais doivent aussi sur des questions essentielles comme le cadre de vie et l’hygiène avoir un consensus national pour que la propreté des villes et des lieux de travail soit engagée par toute la communauté nationale.

    Le président Sall a rappelé que le dialogue est intervenu juste après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle. « C’est donc une conviction chez moi puisque je dispose de tous les leviers pour gouverner sans aucune contrainte. J’ai été réélu de la façon la plus transparence qui soit. J’ai aussi une majorité parlementaire suffisante pour m’accompagner dans la gouvernance », a-t-il souligné. Le chef de l’Etat a ajouté : « en démocratie, le rapport de force ne doit pas être le seul paramètre d’appréciation. J’ai considéré qu’au moment où je débute ce quinquennat, nous avons peut-être la chance, opposition comme majorité, société civile, société économique, mais également les syndicats, de nous parler ».

Macky Sall a salué tous ceux qui ont répondu à ce dialogue, et ceux qui répondront pour l’intérêt national. « Je dois d’ailleurs noter pour me réjouir que toutes les forces vives ont bien compris ce qui nous réunit. C’est le Sénégal. Un Sénégal un et indivisible », a-t-il affirmé. A cet égard, le chef de l’Etat, a dit avoir noté « une image très symbolique et expressive à l’ouverture du dialogue national ». Il s’agit de l’hymne national qui a été chanté dans la salle avec la musique principale des forces armées. « Chacun d’entre-nous a senti en lui la fibre patriotique », s’est-il réjoui.

Sur un autre registre, Macky Sall a estimé que le gouvernement doit concentrer ses efforts pour que son action soit la plus efficace possible après la réforme constitutionnelle constatant la suppression du poste de Poste de Premier ministre. Il a rappelé que cette réforme entre dans la logique d’accélération des procédures pour mettre un terme aux lenteurs parfois observées dans la prise en charge des préoccupations des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *