Moustapha Diakhaté : Tu ne te tairas pas … Nous, non plus !

L’attaque – surprise, brutale et sans consistance aucune,  de Tonton Moustapha Diakhaté contre la RTS, est une étape supplémentaire dans la démarche de ce dernier, centrée sur un « Anti – Mackysme » ouvertement assumé, via les Médias. Moustapha parle de Tout, est expert en Tout et, dans une déconcertante assurance en totale contradiction avec son équation personnelle, s’attaque au Président de la République. En vérité, cette dernière sortie contre la RTS, est une pièce supplémentaire d’un puzzle pensé et savamment déroulé. Pourtant, à l’évidence, ses diatribes contre la RTS sont révélatrices de sa totale méconnaissance des fondements et du fonctionnement de l’Audiovisuel public.  En effet, ce que Tonton Moustapha ignore, est que la RTS est un Service Public dont la vocation n’est pas de jouer un rôle « d’arbitre » entre les différents Partis politiques. C’est tellement vrai que dans de nombreuses composantes de la Coalition Benno Bokk Yaakaar,  des voix se sont régulièrement élevées pour se plaindre de l’absence de « couverture » par la RTS, des manifestations politiques de leurs Responsables et de leurs Structures internes ! Cette posture républicaine est d’autant plus nette, que la RTS accorde un vaste espace d’expression, à la Société Civile et autres segments ou Acteurs de la vie socioéconomique et culturelle de notre pays. Mais, conformément à sa vocation, la RTS rend visibles et audibles, les Politiques Publiques, à travers les Actions du Président de la République, légitimement et légalement élu, du Gouvernement et de ses Démembrements.

 Cette vocation n’est pas propre à la seule RTS. Elle l’est pour tous les Services Audiovisuels Publics dans tous les pays du monde, développés ou non, quelque soit la nature de leurs Régimes politiques !!

Dans tous les cas, il est absolument clair que le Service public de l’audiovisuel ne saurait être une Tribune ou un espace d’insultes ou d’invectives malsaines contre les Institutions de la République, comme du reste, nos compatriotes en ont fait l’amère expérience en quelques occasions, lors de Débats politiques contradictoires sur la RTS. Ces confrontations plurielles ont été polluées par des propos injurieux et indécents venant de tous bords.

En attaquant de manière aussi ostensible et burlesque, la RTS, Tonton Moustapha subodore que ce sont les Groupes Audiovisuels Privés qui sont la planche du salut !

Or, au simple constat, il est aisé de se rendre compte que ce n’est qu’exceptionnellement, que ces Groupes Privés relaient les Politiques publiques et que leurs Lignes éditoriales se focalisent, essentiellement, sur les « ratés», les « mauvais points » ou les « faits divers » portant sur des « affaires » écornant l’image du pouvoir dans les consciences citoyennes.

 Que voudrait alors, Tonton Moustapha ? Renoncer à l’obligation de vulgariser les politiques publiques, celles – là même qui sont au service des populations ? Ou plutôt implorer les Groupes Privés à populariser les politiques de l’Etat et de son Chef ?

Nos compatriotes peuvent en témoigner : les questions politiques, voire politiciennes, sont au cœur des Programmes des Groupes privés. Le Service public, faudrait – il le rappeler, c’est l’information et des émissions d’intérêt public dans toutes les Langues Nationales ; c’est le divertissement, avec des acquisitions de Droits de Retransmission à des Coûts prohibitifs, que les recettes publicitaires, ne pourraient jamais couvrir. Ainsi, les participations des « LIONS » à la Coupe du Monde en Russie (en2018) et à la CAN(en 2019), ont coûté plus d’1,5Milliard, à la RTS. Quant aux participations de nos Equipes Nationales à l’Afro – Basket et à la Coupe du Monde de Basket, elles poussent la RTS à mobiliser des centaines de Millions de FCFA !!    

Certainement, Tonton Moustapha ignore tout cela. Et, malgré sa criarde et cruelle ignorance du contenu et des mécanismes de fonctionnement de l’Audiovisuel Public, Tonton Moustapha s’enfonce dans les sables mouvants de l’attaque gratuite et méchante. Dès lors, fuse une question qui s’impose d’elle – même : Pourquoi ce Ministre de la République, attaque t – il, insidieusement, le Président de la République et sa Gouvernance ?

L’on pourrait penser, fort aisément, que Tonton Moustapha est amer, suite à sa déchéance institutionnelle et qu’il étale une frustration à la hauteur de son nombrilisme, lui le non – diplômé n’ayant jamais bénéficié d’un emploi valorisant. Mais, à l’analyse, il apparaît clairement, que Tonton Moustapha, au – delà d’une recherche de « virginité politique » motivée par un calcul malsain quant aux perspectives politiques futures, situe sa démarche actuelle sur un autre registre. Il semble être le porte – voix de forces occultes entretenant des rapports étriqués avec le Pouvoir. En toute cohérence, Tonton Moustapha aurait du, dans la dignité, quitter l’espace du pouvoir et assumer sa rupture d’avec le Camp du Président Macky Sall. Il ne le fera pas. Et il ne se taira pas, car en mission commandée. Mais, nous autres de Bennoo Bokk Yaakaar, tenons à lui faire comprendre que nous défendrons notre Coalition et son Président contre ses Patrons. Et que Nous, non plus, ne nous tairons jamais, devant ses dérives verbales infectes et sans consistance ! 

Mansour Sène secrétaire général du congrès pour la justice sociale  chargé de la communication de la CPE et vice coordonnateur de la cellule communication de BBY

Email mansoursene24@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *