Le Procureur dit non à une liberté provisoire pour Adama Gaye

Le ministère public dit non à une liberté provisoire pour Adama Gaye. le procureur estime que le mis en cause pourrait en profiter pour « troubler l’ordre public », d’autant que « les faits sont graves ». Le journaliste-consultant « présente des risques de réitérer les faits », a indiqué le substitut de Serigne Bassirou Guèye, dans son ordonnance de refus de la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de Adama Gaye, Me Khoureychi Ba, notamment. 

Les conseils du mis en cause ont balayé tout « soupçon de fuite ». « Notre client présente des garanties de représentation en justice et il est régulièrement domicilié », ont de nouveau assuré les avocats constitués pour la défense de l’activiste Adama Gaye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *