SANOU -MOON FAYE: l’histoire d’un roi guerrier incompris et diabolisé

C’est Kodu Fall sa mère , Amdoulaye Djimbor de Ndiongolor , son père , etait un taboor . Ils etaient un frère et une soeur portant le même nom : Sanou . À sa naissance , celui à qui on confia son éducation s’appelait Mbaar Yandé Ndiaye. Quand il fut un jeune homme , Kumba Ndofeen fa Maak monta sur le trône et le fit nommer Lam Njaafaaj . Il rejeta le titre de chef de Njaafaaj et exila au Bawol. Il installa là-bas sa demeure entre Ngoye Aliw Sila et Jaajaq. Sa maison , il la baptisa :  » j’attends une nouvelle ». Il s’etablit à  » j’attends- une nouvelle  » . Il demeura dans cette maison jusqu’au jour où Maba attaqua Kumba Ndofeen et le surpris à mbind- o- Ngoor. Cette surprise , d’après la tradition , eut lieu au mois de Septembre en l’an 1866. Elle eut lieu un mercredi , la veille du jeudi. Bukar – o Ngooni y perdit la vie . Kumba Ndofeen fut touché à la main gauche , Jeen Mbey trancha la haie de la concession et transporta le Roi sur le site de Mbind-o -Ndaar . La , ils tentèrent d’extraire la balle ( de sa main ) en vain. Alors ils le transfèrent à Ndo-o-Mbut . Un homme du nom de Waal-Faatiim parvint à extraire la balle. Mais , a l’heure du dîner , San-Moon arriva et dit à Kumba Ndofeen :  » un Roi ne doit jamais abandonner son royaume .C’est contraire à la bienséance . Reviens dans ton royaume puisque la balle est extraite. Reviens à Jaaxaaw . Apres ton retablissement , Si jamais le marabout revient dans le pays , Nous l’abattrons ».Cette nuit-la , il le raccompagna, il le ramena dans le royaume . Puis , il retourna au Bawol. Kumba Ndofeen fa Maak se soigna et se retablit . Deux années plus tard Maba revint au Sine . Il fut tué à Fandan. C’est un blanc a tiré sur Kumba Ndofeen a Joal. C’est ça qui a causé sa mort. À l’epoque , Semu Maak etait encore au Sine . San- Moon et Kumba Ndofeen fa Maak sont nés le même jour . L’un est né le matin , au premier chant du coq . L’autre a attendu le moment où le soleil commençait à chauffer pour venir au monde. Ils ont le même âge . Mais ce jour-la , l’envoyé chargé de declarer la naissance de San-Moon etait arrivé en retard à Jaaxaaw . Apres avoir quitté Ndiongolor, il etait a Sooɓeem au moment où l’on celebrait des funerailles. Il participait à ces funerailles jusqu’a ce qu’on le reveillât et qu’on lui dît qu’une chose terrible venait de se produire , que les tambours royaux de Jaaxaaw celebraient un evenement . Il demanda qu’on selle son cheval . On sella son cheval et il se rendit à Jaaxaaw . On lui apprit que Ñilaan Jogooy venait d’accoucher à Ngalañ. Elle avait un garçon . Il annonça , lui aussi , que Kod- Faal de Ndiongolor venait de mettre au monde un garçon . Voila la difference d’âge entre San-Moon et Kumba Ndofeen fa Maak . Mais San-Moon et Kumba Ndofeen sont plus âgés que Semou Maak de quatre ans. En effet , quand la maison paternelle de Ndofaan Buré fut menacée de disparition sous l’autorité de Buré Ñilaan , alors qu’elle etait une prestigeuse maison, on fit venir le chef Ñoxobay de Ngoy . Il vint engendrer le Maad a Sinig Hamajuuf Ñilaan , son fils ainé , puis Ñilaan Jogooy , la mère de Kumba Ndofeen fa Maak , puis Kod-Fall , la mère de San-Moon, ensuite Semou Mapa . Ces deux-la ont la même mère . Ainsi San-Moon dit:  » puisque Kumba Ndofeen est dejà couronné , je vais lui laisser le trône « .Mais il refusa le titre de Lam Njaafaaj car, disait-il , la province de Ñaawul dans sa totalité , c’etait lui. La province de Njaafaaj dans sa totalité , c’etait lui. Et si seule la descendance de Amdoulaye , son père , etait sa préoccupation , Celle de Amdoulaye Jimboor serait lesée. Or il ne voulait pas s’occuper de l’une et ignorer l’autre . Puis il declara : seul le Sinig me suffit.Quand Kumba Ndofeen etait tué , un homme du nom de Bukar Jarno , Fara fa Maak de Ngulangueme et le grand Djaraf s’empressèrent d’introniser Semou Maak avant que San-Moon fût informé . Apres le couronnement , ils depêchèrent un emissaire auprés de Njana Bagana de Kaloom . Il refusa .Ils dépechêrèrent un emissaire auprés de Ndaar Yandé Jiké .Il refusaIls dépêcherèrent un emissaire auprés de Wula Salmata de Njulbeet .Il refusa Ils dépêcherèrent un emissaire aupres de Ndam Sanu .Il refusaIls dépêcherèrent unr emissaire auprès de Biram Jambooñ de Ɗaam . Celui-ci declara : Si vous pouvez introniser un Roi sans l’aval de Njaafaaj , c’est ce qu’on verra ». C’est ainsi que Jegaan Laa- Tew enfourcha son cheval . Il profita de la nuit et , chauvechant jusqu’au jour , il arriva au moment où San-Moon , une bouche de couscous dans sa main , etait prêt a l’avaler. Il s’ecria :  » bonjour Jee-Moon « .San-Moon dit : qui a dit cela ?Il repondit : c’est moi Jegaan Laa-Tew !Il dit : Salma koor, tu tombes bien que je perde Penda !Vite, viens faire comme nous !

Source (Professeur Amade Faye repris par SobelDione)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *