MAUSOLÉE MABA DIAKHOU BÂ : Des travaux de modernisation en cours

Des travaux de construction d’infrastructures routières et de culte sont en cours au mausolée de l’Almamy Maba Diakhou Bâ (1809-1867), dans la commune de Thiaré Ndialgui (Fatick, centre), a constaté l’APS.

Ces travaux entrepris grâce aux efforts conjugués de l’Etat du Sénégal et à la contribution financière des fidèles musulmans ou petits-fils de l’Almamy, visent à moderniser et rendre ce lieu de culte plus accueillant et plus hospitalier.

Le ministère de la Culture a entrepris et finalisé les travaux de construction du grand mausolée de l’Almamy Maba Diakhou Bâ, avec un mur de clôture, qui a redonné au lieu de culte un décor plus moderne et plus accueillant.

La bretelle conduisant au mausolée à partir de la route secondaire reliant Diakhao-Gossas a été bitumée, grâce à l’action de bonnes volontés et de partenaires techniques, en vue de faciliter le déplacement des pèlerins dans le cadre de la quinzième édition de la ziarra annuelle de Maba Diakhou Bâ.

Célébrée tous les ans depuis quinze ans, la Ziarra annuelle de Maba Diakhou Bâ draine de plus en plus de fidèles et son cadre a subi au fil de ces dernières années une nette transformation.

La cérémonie officielle de l’édition 2018 s’est déroulée devant la plus haute autorité religieuse de la famille, El Hadj Babacar Bâ, en présence du ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly conduisant la délégation gouvernementale.

Le guide religieux n’a pas manqué de se réjouir des « nombreuses réalisations entreprises » autour du mausolée, en remerciant le président Macky Sall pour son appui et son accompagnement constant.

« J’appelle toutes les forces vives de la famille de Maba Diakhou Bâ à se mobiliser davantage pour continuer cette dynamique de modernisation du cadre du mausolée de l’Almamy », a lancé le Khalife général de la famille dans son message transmis par son porte-parole, Mamoune Ndiogou Bâ.

Le maire de la commune de Thiaré Ndialgui, Sonegui Niane, a appelé le gouvernement à accompagner la famille de Maba Diakhou Bâ, dans le but de rendre le lieu de culte encore plus accueillant.

Pour cela, il a plaidé pour l’érection sur le site d’une maison des hôtes pour les pèlerins, d’un internat et la connexion aux réseaux de distribution de l’eau et de l’électricité.

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly a souligné que la modernisation des cités religieuses ne relève pas des compétences de son département mais de l’arbitrage du président de la République.

Néanmoins, il s’est engagé à « mener le combat » aux côtés de la famille pour que le mausolée Maba Diakhou Bâ soit éligible dans ce programme et ainsi doter le site de nouveaux édifices modernes à la hauteur de la dimension du saint homme.

Concernant l’électricité et l’eau, il s’est engagé à saisir ses collègues du gouvernement en charge de ces portefeuilles pour trouver une réponse aux doléances du maire de la commune de Thiaré Ndialgui.

A l’issue de la cérémonie officielle de la quinzième édition de la ziarra de l’Almamy, le ministre a procédé à la pose symbolique de la première pierre du chantier destiné à la construction d’une grande mosquée près du mausolée.

Le ministre des Sports Matar Bâ a pris part à la cérémonie ainsi que les autorités administratives de la région et plusieurs délégations de fidèles musulmans venus du Sénégal et de la Gambie.

L’Almamy Maba Diakhou Bâ fut disciple du vénéré El hadj Oumar Foutiyou Tall et fondateur du royaume du Rip. Il a eu à combattre les colons français et lutter pour l’expansion de l’islam au Sénégal, avant de tomber en 1867 à Somb, à l’âge de 58 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *