LUTTE CONTRE L’HYPERTENSION ARTERIELLE : Eiffage apporte son assistance aux travailleurs et aux riverains

Des centaines de travailleurs et de riverains ont été dépistés et sensibilisés sur l’hypertension artérielle à l’initiative de la société Eiffage en partenariat avec l’Ong Path.
Dans le cadre de sa responsabilité sociétale d’entreprise, Eiffage Sénégal a marqué la célébration de la journée mondiale de l’hypertension artérielle, le 17 mai dernier. La société a initié une sensibilisation et des tests de dépistage de l’hypertension artérielle pour les travailleurs des entreprises situées dans la commune d’Hann Bel Air et les riverains. Plus d’une centaine de personnes pu bénéficier de soins et de conseils.
C’était en présence du Directeur général, Gérald Sénac qui avait, à ses côtés, ses collègues de Cotoa, Michel Terron, de la Soboa, Damien Baron et des Grands Moulins de Dakar, Franck Bavard. « Le but de cette journée est de communiquer aux salariés et riverains l’importance de l’hypertension et la gravité de ses complications médicales », a déclaré Alioune Badiane, Directeur général adjoint d’Eiffage Sénégal. Selon M. Badiane, il s’agit également de fournir de l’information sur la prévention, la détection et le traitement de la maladie.
Ainsi, des formulaires sur les habitudes de vie des individus, c’est-à-dire leur sédentarité, la consommation d’alcool, de tabac, l’activité physique sont distribuées. Munis de ce papier, les individus passent devant des appareils de mesure de la tension artérielle. Des contrôles sur les maladies rénales sont faits. Des tests d’urine à la bandelette, des prises de poids, taille, IMC et périmètre abdominal sont effectués. Selon Mamadou Sy, un des médecins mobilisés pour la circonstance, cette étape est suivie d’ateliers où les médecins sensibilisent sur la maladie. « J’ai passé toutes les étapes. Tout est normal », lance un jeune ouvrier, visiblement satisfait. « Les médecins ont posé des questions sur les habitudes de vie notamment l’alimentation, les efforts physiques, le passé sanitaire des parents. Ils ont prodigué des conseils qui sont très utiles pour toute personne qui aspire à un bien-être », a confié Marie Gomis, une employée de la société Eiffage assise sur une chaise, sous une petite tente en compagnie d’une dizaine de personnes. « Tous les citoyens ont besoin d’avoir des conseils sur la santé. Nous ne contrôlons pas ce que nous mangeons. Cela comporte des risques que nous ne savons pas », a ajouté Marie Gomis.
Marie Gomis partage cette satisfaction avec les centaines de personnes assise sous les sept tentes qui sont installées devant le siège de la société Eiffage Sénégal, sur l’Avenue Félix Éboué x Route des brasseries.
Le même sentiment de satisfaction anime Alioune Badiane. « C’est une prise de conscience du personnel, des riverains sur la nécessité de veiller à la santé, surtout l’hypertension qui est une maladie assez silencieuse et sournoise. La santé dans l’entreprise n’est pas un vain mot. Nous avons besoin de gens valides. Nous avons besoin d’avoir un personnel en bonne santé. Sans une bonne santé, on ne peut pas aspirer à un développement de la société », a souligné M. Badiane. « Lorsque j’ai annoncé au personnel qu’il y a une journée sur l’hypertension, tout le monde voulait venir. Ça prouve qu’il y a un besoin et c’est une excellente initiative », a de son côté dit Michel Terron.
Aminatou Sarr, Directrice de l’Ong Path, spécialisée en santé a affirmé que l’hypertension artérielle fait des dégâts dans le pays. « Des milliers de travailleurs souffrent d’hypertension. Il faut sensibiliser les entreprises pour leur dire qu’il ne s’agit pas seulement de faire du profit, mais il faut s’impliquer dans la prise en charge des questions sanitaires. Il faut donc s’intéresser à la prévention », a lancé Mme Sarr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *